Sophrologie Titre RNCP
Hypnose Ericksonienne
Energétique / EFT
Formation en entreprises Saint Cyr l'Ecole (secteur Versailles)
SIRET 493 742 050 000 21
Sophrologie Titre RNCP
Hypnose Ericksonienne
Energétique / EFT
Formation en entreprises Saint Cyr l'Ecole (secteur Versailles)
SIRET 493 742 050 000 21

Consultations sociales

Qui suis-je ?

Consultante sociale diplômée d'état (assistante sociale) spécialisée en relation d'aide avec une expérience significative de 12 ans en institutions (hôpital et Association des Paralysés de France), je souhaite proposer en tant qu'indépendante, un accompagnement aux démarches administratives et un accès aux droits, qui peut se réaliser sur plusieurs séances ou de manière ponctuelle (à distance ou en cabinet). Ma formation initiale s'est enrichie de compétences en droit du travail et en management, par l'obtention d'un certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale (CAFERUIS). C'est un diplôme de niveau 2 en management spécifique au secteur médico-social.

Pourquoi consulter un professionnel indépendant plutôt qu’un professionnel dans une institution publique ou privée ?

Certaines personnes n’ont tout simplement pas envie de fréquenter ce type d’institution. Les délais d’intervention sont parfois long alors qu’il faut parfois une intervention en urgence. Un consultant indépendant peut sortir du cadre de ses horaires habituels en cas d’urgence avérée.

Il y a un cloisonnement entre les différentes institutions avec des missions spécifiques et pour une même problématique vous êtes amené à rencontrer différents interlocuteurs ce qui ne convient pas non plus à certaines personnes.

Je propose deux formules concernant cette prestation décrite ci-dessous, cela vous permet de vous positionner afin d’opter pour la prestation de votre choix.

Consultations au Cabinet de Sophrologie-Reiki Saint Cyr L'école (secteur Versailles)

 

La première formule

La première formule est à 35 euros pour une durée de 45 minutes. C’est une formule durant laquelle, après avoir rempli la fiche de renseignements que je vous ai adressé et qui est à me retourner, par mail,  48 h avant la consultation, je prends connaissance de votre demande.

Lors de notre entretien, j’évalue au regard des informations que vous me donnez votre situation et je vous renseigne sur vos droits et comment y accéder. Je ne vous accompagne pas dans vos démarches administratives, je vous renseigne sur la ou les procédures à mettre en œuvre. Durant ce temps d’échange, je mets en œuvre également ce que l’on appelle un soutien psycho-social, ayant été formée à la relation d’aide.

 

La seconde formule

La seconde formule est à 50 euros pour une durée d’une heure. Elle englobe toutes les activités de la première formule auxquelles s’ajoute un accompagnement aux démarches administratives. Je vous aide à compléter vos dossiers administratifs et à rédiger vos courriers. Je vous accompagne à l’atteinte de votre objectif (ex : solliciter telle prestation, faire reconnaître vos droits auprès de la sécurité sociale ou de la MDPH par exemple).  A partir de la 4 ème consultation, le tarif passe à 40 euros la consultation.

Pour les personnes ne pouvant me rencontrer physiquement au cabinet, nous travaillons ensemble à distance, par téléphone ou par skype. Nous échangeons les documents administratifs par mail ou par la poste.

J’ai souvent travaillé de cette manière durant ma carrière, notamment à l’hôpital, lorsque des personnes âgées étaient hospitalisées et qu’il me fallait constituer des dossiers administratifs avec leurs enfants qui étaient par exemple éloignés géographiquement.

Cette forme de travail à distance est tout à fait satisfaisante.

Si vous êtes concerné par l'un des thèmes suivants je peux vous accompagner (liste non exhaustive) :

abus, accident, adaptation de logement, adaptation de véhicule, addiction, aides humaines, aides techniques, aidants familiaux, APA, caf, chômage, conflits, courrier, couple, crédits, curatelle, décès, démission, dépendance, dettes, deuil, divorce, dossiers administratifs, droit du travail, école, EHPAD, emploi, épuisement, fin de vie, grossesse, handicap, harcèlement, hôpital, illettrisme, impôts, incapacité, insertion, invalidité, législation, licenciement, litige, maintien à domicile, maintien dans l’emploi, maison de retraite, maladie, maison départementale des personnes handicapées (MDPH), mal être, maltraitance, médiation, mise sous protection juridique, pôle emploi, prestations sociales, reclassement professionnel, reconversion professionnelle, retraite, sécurité sociale, séparation, souffrance au travail, surendettement, travail, tutelle, veuvage, vieillesse, vie professionnelle . . .

Voici les domaines et situations sur lesquelles je n’interviens pas :

Les demandes de logement social et les demandes spécifiques de secours financiers délivrés par le département et la mairie puisque que se sont spécifiquement les travailleurs sociaux dépendants de ces entités qui peuvent constituer les demandes.

Je peux par contre vous accompagner sur d’autres dossiers de demande de financements liés à la maladie ou au handicap par exemple.

Je n'interviens pas sur les demandes en lien avec le droit des étrangers. C'est une législation spécifique que je laisse le soin aux associations spécialisées de mettre en oeuvre.

Exemples de situations non exhaustives que vous pouvez rencontrer et dans lesquelles je peux vous accompagner :

  • Mes parents âgés sont en perte d’autonomie. J’aimerais connaître les dispositifs d’aides à domicile et les financements. Et puis si un jour je dois songer à une orientation en maison de retraite, comment ça se passe ?
  • Mon père a fait un accident vasculaire cérébral et depuis il ne peut plus gérer son quotidien. Comment fait-on une demande de mise sous protection juridique ? et puis c’est quoi la différence entre une curatelle et une tutelle ?
  • J’ai eu un accident de la vie et maintenant je dois faire reconnaître mon handicap et mes droits, mais je ne sais pas à quelle aide j’ai le droit et je ne sais pas remplir les dossiers.
  • Je ne sais pas monter mon dossier de demande de retraite. Je ne sais pas remplir ma feuille d’imposition.
  • Mon conjoint est en fin de vie et nous aimerions tous les deux qu’il décède à la maison chez nous. Quel dispositif d’aides à domicile peut être mis en place, quelles sont les aides financières pour payer tout cela ? puis-je cesser de travailler pour rester auprès de lui ?
  • J’ai été victime d’un accident de la route et je suis maintenant en fauteuil roulant. J’ai besoin de faire adapter mon logement, quelles aides puis je obtenir ?
  • Mon mari est décédé, il gérait tous l’administratif. Je ne sais pas à quoi j’ai le droit et je ne sais pas faire toutes les formalités post décès.
  • Je suis au chômage depuis un certain temps et je perds la motivation dans ma recherche d’emploi, j’aimerai refaire mon cv et mes lettres de motivation.
  • Je ne comprends pas toujours bien les courriers administratifs que je reçois, qui peut m’aider ?

Cette intervention est complémentaire de mes autres prestations comme le montre les exemples ci-après :

  • Marie âgée de 70 ans vient de perdre son mari âgé de 85 ans d’une longue maladie. Son fils unique est décédé il y a 10 ans. Elle vit donc maintenant seule. Son mari s’occupait de toute la gestion administrative et financière. Elle a eu mes coordonnées par le biais d’un service à domicile qui intervenait chez elle. En effet son mari étant dépendant, elle avait mis en place des aides à domicile. Elle me contacte dans un premier temps, pour l’accompagnement administratif post décès car elle perdue dans les papiers et ne sait pas à quoi elle a droit suite au décès de son époux. J’interviens donc auprès de Marie pour cet accompagnement. Durant cet accompagnement Marie est tendue, stressée, elle a des douleurs physiques. Je peux alors lui proposer des séances de relaxation ou du Reiki. Mon accompagnement s’arrête après quelques temps et je me tiens à la disposition de Marie si besoin. Elle me recontacte 8 mois après car elle aimerait trouver le courage de sortir de chez elle pour aller dans des clubs pour séniors, mais elle a peur. J’interviens à nouveau auprès de Marie pour lui proposer un accompagnement de type sophrologique.

 

  • Delphine 40 ans, est mariée à Jean 45 ans atteint d’une sclérose en plaque. Jean est en invalidité depuis 1an et se déplace en fauteuil roulant. Delphine a entendu parler de moi par une des aides à domicile qui s’occupe de son mari. Elle a déjà eu des contacts avec les services sociaux de la mairie et du département mais ils lui ont dit qu’ils ne pouvaient pas l’aider dans ses démarches n’étant pas spécialisés dans le domaine du handicap. Delphine me contacte dans un premier temps pour que je l’accompagne dans la constitution de demandes de financements pour aménager leur domicile car cela est compliqué avec le fauteuil roulant. Puis au fur et à mesure des échanges, elle en vient à se confier à moi, car elle a l’impression « qu’elle doit tout le temps s’occuper de son mari », "qu'elle ne s’autorise plus des loisirs, qu'elle ne voit plus ses amies". Elle passe son temps entre son travail, s’occuper de leurs deux enfants et de son mari, car les interventions à domicile ne couvrent pas la totalité des besoins de Jean. Elle culpabilise, ne s’autorise plus rien, elle est fatiguée. J’interviens à ce moment là en lui proposant un accompagnement de type sophrologique après avoir défini  avec Delphine son objectif.

Réalisation & référencement Site clef en main

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.