Sophrologie Titre RNCP
Hypnose Ericksonienne
Energétique / EFT / RITMO proche EMDR
Formation en entreprises Cherbourg
SIRET 493 742 050 000 21
Sophrologie Titre RNCP
Hypnose Ericksonienne
Energétique / EFT / RITMO proche EMDR
Formation en entreprises Cherbourg
SIRET 493 742 050 000 21

L'hypnose dans le parcours PMA

30 Déc 2022 Aurélie GOURGUECHON Psychologie-bien être

Les informations ci-dessous proviennent du site wikipédia.
La procréation médicalement assistée (PMA) est un ensemble de pratiques cliniques et biologiques où la médecine intervient dans la procréation.

Avant de recourir aux techniques de PMA proprement dites, différents procédés peuvent permettre aux couples d'optimiser leur fécondité :

  • Détection de la période fécondante, par exemple par une surveillance hormonale (le plus souvent par test urinaire) permet de détecter l'imminence de l'ovulation et permet au couple d'avoir des rapports au moment de la fécondité maximale.
  • Les techniques d'ovulation provoquée. Le gynécologue peut proposer un traitement de stimulation hormonale léger et le déclenchement forcé par une injection ponctuelle d'hormone (par exemple HCG). Le traitement permet d'obtenir une ovulation de meilleure qualité en nombre d'ovocytes limité à un ou deux et de placer les rapports au moment de fécondité maximale, la date d'ovulation étant connue.

Environ un couple sur six a des difficultés pour avoir des enfants, il consultera donc un médecin pour ses difficultés à concevoir20. Les causes de l'infertilité peuvent être féminine, masculine ou mixtes. Selon la nature du problème, différentes techniques médicales peuvent être utilisées pour aider à la procréation. Mais avant d'envisager une prise en charge, il est généralement admis que deux ans d'essais infructueux sont nécessaires, puis si les problèmes persistent le couple doit alors consulter un médecin qui fera un bilan après interrogatoire et examen clinique. Ce bilan permettra ainsi de déterminer la ou les cause(s) de la stérilité et d'envisager la solution adaptée. Toutefois, chez près de 10 % des couples infertiles, aucune cause particulière de leur incapacité à concevoir n'est identifiée (il s'agit alors ici d'une infertilité inexpliquée). L'infertilité totale (stérilité) est rare. Il peut arriver qu'un couple n'ait aucune chance de procréer lorsque la femme connaît une ménopause précoce ou lorsqu'il y a absence totale de spermatozoïdes chez l'homme, mais le plus souvent l'infertilité est due à une certaine sous-fertilité, auquel cas il subsiste une chance de procréer naturellement, même si elle est très faible.
 

Les techniques de fécondation in vitro

La fécondation in vitro classique (FIV)

La FIV classique se déroule en plusieurs étapes :

  • Après une stimulation ovarienne et une surveillance du développement des follicules dans les ovaires (échographie, prise de sang…), les ovocytes sont prélevés dans les follicules quelques heures avant leur libération naturelle, le plus souvent par ponction par voie vaginale sous échographie, ou plus rarement par cœlioscopie dans les cas difficiles.
  • Les ovocytes ainsi recueillis sont mis en présence de spermatozoïdes préparés. Les ovocytes fécondés sont cultivés (le plus souvent deux jours, quelquefois plus, jusqu'à 6 jours) afin d'évaluer leur morphologie. Un ou deux sont implantés dans l'utérus (transfert) et les autres peuvent être congelés s'ils ont une chance significative de survie. Le nombre d'embryons implantés est limité à 2, moins souvent à 3. Pour réduire les risques médicaux ou obstétriques, des réductions embryonnaires peuvent être proposées en cas de grossesse triple ou plus, si le couple le souhaite. La réduction embryonnaire est beaucoup moins utilisée aujourd'hui que dans les années 1980, le nombre d'embryons implantés aujourd'hui dépassant rarement trois.

Les techniques d'insémination artificielle (IA)

Les techniques d'insémination artificielle consistent à injecter artificiellement le sperme, plus ou moins préparé, au moment de l'ovulation, sauf dans le cas de l'insémination avec sperme « frais » effectué « à la maison », utilisant les tests urinaires pour détecter la période d'ovulation. Il a été montré que le couplage de l'insémination artificielle avec l'ovulation provoquée améliore significativement les chances de grossesse.

Cela peut être fait

  • avec du sperme frais. Cette méthode est essentiellement pratiquée « à la maison  » par les femmes désirant être enceintes sans avoir de rapport sexuel avec le géniteur masculin de leur futur bébé. Le motif peut être classiquement un don de sperme informel pour un couple hétérosexuel dont l'homme souffre d'infertilité, ou un désir d'enfant chez un couple lesbien, ou un désir d'enfant pour une femme célibataire ne désirant pas avoir de rapport sexuel, ou enfin un désir d'enfant pour une femme porteuse du virus HIV, lorsque sa maladie est bien contrôlée.
  • avec du sperme préparé. Cette méthode est fréquemment utilisée pour la PMA des couples dont l'infertilité n'est pas monocausale (ce qui est le cas général). Chaque fois que cela est possible, elle est préférée dans ces cas d'infertilité inexpliquée en première intention à une fécondation in vitro d'emblée pour son caractère moins contraignant pour la femme.
  • avec du sperme congelé. C'est la méthode généralement utilisée pour le don de sperme. Plus rarement la congélation de sperme est utilisée pour la préservation du sperme d'un homme ayant à subir un traitement mettant en jeu sa fécondité.

Que peut vivre le couple ?

Ce parcours pour le couple peut générer du stress, des peurs une perte confiance en soi et en la vie, une perte de l'estime de soi et des angoisses.

L’intimité et le quotidien du couple peuvent être perturbés  par des moments d'espoir et de découragement.  

Ces différentes composantes peuvent donc avoir un impact sur le projet et sa réussite.

Les problèmes physiologiques diagnostiqués sont pris en charge par le milieu médical.

Il est alors important que le couple puisse faire un travail de lâcher prise, afin de vivre ce parcours le mieux possible et de mettre toutes les chances de leur côté.

Face aux difficultés que nous rencontrons, ce que nous ne parvenons pas à gérer de manière consciente est la résultante de la manifestation de l'inconscient. Il peut y avoir des blocages internes sur lesquels il faut travailler, comme des croyances négatives : "on y arrivera jamais, je n'y crois plus, mon corps ne fonctionne pas . . . ".

L'hypnose peut aider comment ?

• Travailler sur la déception et/ou la culpabilité de ne pas être enceinte de manière plus classique

• Accompagner le vécu des techniques médicalisées

• Accompagner les inconforts physiques et psychologiques liés au contexte et aux traitements

• Vivre le parcours dans une attente sereine et positive

• Préparer et visualiser positivement la future grossesse

• Accompagner le couple à vivre une relation la plus harmonieuse possible et une sexualité la plus épanouiepossible

. Relaxer le corps et l'esprit

. Reprendre confiance en soi, en la capacité de son corps à accueillir une grossesse

. Travailler en visualisation sur l'implantation de l'embryon

 

Les besoins seront évalués de manière individuelle car il peut y avoir d'autres choses à travailler. Cette liste est donnée à titre d'exemples.

 

L'accompagnement peut se poursuivre ensuite sur l'accompagnement de la grossesse.

Je vous reçois à Tourlaville secteur Cherbourg en Cotentin à partir de 7 ans, en cabinet ou en distanciel pour un accompagnement en hypnose. 

 

Je pratique également selon vos besoins de l'hypnose éricksonienne, de l'hypnose de régression, de la sophrologie, de l'énergétique (magnétisme, radiesthésie), du RITMO (proche EMDR) et de l'EFT.


Articles similaires

D'autres articles sur l' hypnose sont consultables sur cette page 

https://www.hypnose-gourguechon.fr/blog

Derniers articles

L'hypnose dans le parcours PMA

Burn-out, Bore-out, Brown-out, savez-vous les différencier ?

La dépression

Catégories

HYPNOSE SOPHROLOGIE EFT RITMO (proche EMDR) ENERGETIQUE CHERBOURG EN COTENTIN (MANCHE)

Réalisation & référencement Site clef en main

Connexion