Sophrologie Titre RNCP
Hypnose Ericksonienne
Energétique / EFT
Formation en entreprises
Saint Cyr l'Ecole
(secteur Versailles)
SIRET 83950159000013

Sophrologie/relaxation

Utilisation du conte en sophrologie

Voici une histoire à raconter à un enfant qui a des difficultés à focaliser son attention. 

En sophrologie nous utilisons parfois des contes et des histoires métaphoriques.

 

Rapido était un petit poisson très vigoureux et il avait l’air d’être tout en or, car lorsque le soleil frappait sur lui alors qu’il était à fleur d’eau, son corps reflétait plein de rayons.

Rapido, qui était très intelligent, avait aussi un cœur d’or. Tout le monde l’aimait et il était gentil avec tous les gens autour de lui.

Cependant, Rapido avait beaucoup de difficulté à s’arrêter complètement. Lorsqu’il était avec ses amis et qu’il devait écouter attentivement les consignes du Grand Dauphin, qui lui enseignait tout ce qu’il devait savoir sur son monde, il n’arrivait pas à immobiliser sa queue ou ses ouïes. Il bougeait dans tous les sens: ou bien ses nageoires battaient de haut en bas, ou encore il décidait de nager à droite et à gauche, et ainsi de suite... Tous ces mouvements lui faisaient perdre sa concentration et plusieurs notions du Grand Dauphin échappaient à son attention.

Un jour qu’il était particulièrement énervé, il vit apparaître une grande sirène avec des cheveux tout en or qui lui fit signe d’approcher. Rapido était très impressionné car il avait beaucoup entendu parler des sirènes, mais c’était la première fois qu’il en rencontrait une pour vrai.

La sirène se montra très gentille avec lui. Elle lui fit part qu’elle avait remarqué depuis un certain temps son besoin continuel de bouger.

Rapido lui expliqua qu’il avait tout essayé mais que c’était plus fort que lui; il n’arrivait pas à se maîtriser.

Alors la sirène lui demanda de bouger d’abord sa queue, puis de la stabiliser. Ce qu’il fit sans problème; ensuite elle lui demanda de faire la même chose avec ses ouïes, ses nageoires, etc.

Il prit soudain conscience que c’était son cerveau qui contrôlait tous ses organes.

Elle lui demanda également de prendre de grandes respirations et il s’aperçut que cela aussi le calmait.

Soudain, la sirène disparut comme elle était venue, laissant un souvenir extraordinaire à Rapido, qui, peu à peu, commença à se contrôler.

Quelque temps après, Grand Dauphin lui remit un diplôme parce qu’il avait remarqué que son attention s’était beaucoup améliorée, qu’il était moins nerveux et plus sûr de lui et que ses apprentissages étaient remarquables.

Rapido et la sirène extrait de ALLÉGORIES pour guérir et grandir. Michel Dufour.

 

Pour toute demande de renseignements sur la sophrologie, contactez-moi, je vous reçois en cabinet à Saint Cyr l’Ecole (secteur Versailles) ou je vous accompagne à distance si cette modalité vous convient davantage.

 

Consultations au Cabinet de Sophrologie-Reiki Saint Cyr L'école (secteur Versailles)


Articles similaires

Réalisation & référencement Site clef en main

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.